Jacques Chirac et Jean-Pierre Raffarin interviennent en faveur des ours roumains

PARIS (AP) -- Le président français Jacques Chirac et le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin sont intervenus d'une même voix vendredi auprès du Premier ministre roumain Adrian Nastase en faveur... des ours roumains, menacés par le développement du tourisme de chasse dans ce pays.
Brigitte Bardot s'était personnellement émue du sort des ours et des loups roumains, au sujet desquels elle s'est entretenue jeudi avec le chef du gouvernement français. Elle a été visiblement entendue.
Lors de son entretien vendredi matin avec le Premier ministre roumain, le président Jacques Chirac a «soulevé la question de la chasse en Roumanie et en particulier du tourisme de chasse, qui se développe», selon l'Elysée. «Il a observé que cela suscite une réelle émotion en France et que cela alimente une inquiétude sur la préservation des espèces.»
Peu après, c'était au tour de Jean-Pierre Raffarin d'évoquer avec son homologue le sort des ours et des loups roumains, «un sujet important et très sensible pour l'opinion publique». Selon son entourage, il a «espéré que l'émotion autour de ce sujet serait entendue et comprise par la Roumanie». M. Nastase a simplement «pris acte».
Dans un registre différent, MM. Raffarin et Nastase ont assisté vendredi à la signature d'un contrat d'achat de 4 Airbus A318 par la compagnie aérienne roumaine Tarom. La livraison des appareils est prévue entre 2006 et 2007.
Jacques Chirac a par ailleurs renouvelé vendredi le soutien de la France à la Roumanie «dans l'objectif de conclusion des négociations en 2004 et d'adhésion à l'Union européenne en 2007, ce qui suppose la poursuite et l'accélération des efforts engagés», selon l'Elysée.
A la veille de l'élargissement de l'UE à dix nouveaux pays, Adrian Nastase a exprimé, en français, «l'espoir, presque la certitude, que la Roumanie et la Bulgarie aussi vont devenir membres de l'Union européenne». AP